Nathalie Grande

Nathalie GRANDE
Professeure des Universités
 Ingénieurs d'études et de recherche, chercheurs
 Nantes
 nathalie.grande@univ-nantes.fr
EN BREF
  • 1968 : Naissance à Lyon
  • 1989 : Admission à l’E.N.S. de Fontenay – Saint Cloud (rang : 1re). Licence de Lettres Modernes et DEUG d’Allemand à l’Université Lumière – Lyon 2.1990 : Maîtrise de Lettres Modernes à l’Université Denis Diderot – Paris 7

    1991 : Agrégation de Lettres Modernes (rang : 7e).

    1992 : D.E.A. de Littérature française à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3

    1993 : Visiting Fellow au Département de Langues et Littératures Romanes de l’Université de Harvard (Cambridge, U.S.A.)

  • 1993-1996 : Allocataire de thèse à l’université Stendhal – Grenoble 31996 : Doctorat de Littérature et Civilisation françaises à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3 . Mention très honorable avec les félicitations du jury à l’unanimité.
  • 1996-1997 : ATER à l’université de Caen
  • 1997-2012 : Maîtresse de conférences à l’université Michel de Montaigne – Bordeaux 32008 : Habilitation à diriger des recherches à l’Université de la Sorbonne Nouvelle – Paris 3
  • Depuis 2012, Professeure des universités à Nantes Université
Mon activité

– enseignement supérieur : licence, master, encadrement de doctorats

– recherche : mon domaine de spécialité est la littérature française de la première modernité. Je m’intéresse en particulier à la question de l’accès des femmes à l’écriture, aux genres qu’elles pratiquent, à leur place dans le champ littéraire du XVIIe siècle depuis ma thèse (Stratégies de romancières, Honoré Champion, 1999). Cela m’a amenée à interroger plus généralement les liens réciproques entre littérature et société, la manière dont la mixité pouvait changer la culture, en particulier à travers l’étude du phénomène galant dans la littérature narrative comique (HDR : Le Rire galant, Honoré Champion, 2011). J’ai édité plusieurs romans du XVIIe siècle (Madeleine de Scudéry, Mathilde, 2002 ; Mme de Villedieu, Le Portefeuille, 2011, et Les Amours des Grands Hommes, 2016), publié une soixantaine d’articles, et organisé une petite dizaine de colloques, dont le dernier, en mars 2019 au château de Versailles a commémoré le tricentenaire de la mort de Mme de Maintenon.

– diffusion de la recherche : conférences, colloques, université permanente…

– expertise universitaire : évaluation d’articles, d’ouvrages; participation aux évaluations HCERES, CNU…

  • – administration de l’université : engagement dans différents conseils universitaires, direction du département de Lettres modernes de l’université de Nantes de 2018 à 2020.
Mes fonctions
  • – Professeure des universités (Nantes Université)
  • – Directrice du département de Lettres modernes depuis 2018
  • – Référente de la Mission pour l’Egalité Femme/Hommes du Pôle Humanités à l’université de Nantes depuis 2017- Membre du CNU (Conseil National des Universités) de 2015 à 2019
Mon engagement

– Référente de la Mission pour l’Egalité Femme/Hommes du Pôle Humanités à l’université de Nantes depuis 2017

– Présidente de la SIEFAR (Société Internationale d’Etude des Femmes d’Ancien Régime) de  2015 à 2019

  • – Dans mon travail d’enseignement et de recherche, je valorise les autrices : en les faisant étudier pour les faire sortir de l’invisibilisation historique, en les publiant.
  • – J’ai dirigé un numéro de revue sur la question de la violence envers les femmes : Viol et littérature, Tangence (revue universitaire canadienne), 2017. Je compte poursuivre ce travail.
Centres d'intérêt

– art et histoire

  • – jardins et pleine nature
  • – musique baroque et classique