#NÉGOTRAINING : LES FEMMES AUSSI PARLENT D’OSEILLE

5 avril 2017
  • Partager cet article :

Vous le savez, bien que l’égalité salariale soit inscrite dans la loi, elle est encore loin d’être effective. Mais ce que vous ignorez peut-être, c’est que même quand les femmes gagnent plus que leur compagnon, elles mentent. Une étude américaine menée par CNN révèle en effet que dans les couples hétéros où la femme touche une paye plus grasse que l’homme, le mot d’ordre est minimisation pour Madame et exagération pour Monsieur.

Par ailleurs, une enquête de la Harvard Business Review révèle que, contrairement aux idées reçues, les femmes oseraient bel et bien demander des augmentations à leur supérieurs. Le problème ? Elles sont encore moins entendues. Là où 20% des hommes obtiennent gain de cause, seules 15% des femmes y parviennent.

On rappelle que l’écart de salaires femmes/hommes en Europe tourne autour de 20% et qu’en France, les femmes gagnent toujours 9% de moins que les hommes à poste équivalent et 25% de moins tous postes confondus. Un chiffre qui dépasse les 26% dans les Pays-de-la-Loire…

Il y a encore un boulevard pour #Négotraining, le programme nantais d’accompagnement à la négociation salariale pour les femmes qui en a déjà accompagné 662 depuis un an. Prochaines sessions les 24 octobre et 6 décembre de 17h à 20h.

Prochaine étape : former les employeurs ?