Sexisme au stade

24 janvier 2019
  • Partager cet article :

Des tribunes de foot interdites aux femmes ?

C’est le traitement qui a été réservé aux supportrices de la finale de la 32e Supercoupe d’Italie de football, qui s’est déroulée le 16 janvier à Djeddah en Arabie Saoudite. Le match, qui opposait la Juventus à l’AC Milan, a séduit plusieurs dizaines de milliers de spectateurs.

 

 

Petit détail, la majorité des 60 000 places du King Abdullah Sports City Stadium étaient interdites aux femmes. Le seul endroit où l’organisation tolérait les représentantes du sexe féminin étaient les loges VIP et les gradins réservés aux familles (comprendre : « en présence d’hommes ») situés tout en haut du stade, un lieu stratégique pour bien profiter du spectacle… quand on est doté de jumelles ou d’yeux bioniques. La reste des tribunes étaient réservées aux « célibataires », c’est-à-dire aux hommes, car quelle femme peut bien être célibataire en 2019 ?

Rappelons qu’il y a tout juste un an, les femmes étaient totalement interdites de stade en Arabie Saoudite. Une avance notoire au regard des instances italiennes, qui se sont félicitées de cette mise au ban. En effet, pour Gaetano Micciche, président de Ligue italienne de football, il s’agit là d’une première historique qui marquera les esprits…