OFF : Inégalités salariales, encore et toujours le nerf de la guerre

11 février 2020
  • Partager cet article :

Toutes catégories socioprofessionnelles confondues, l’écart salarial entre hommes et femmes est encore de 300 000 euros* sur la totalité d’une carrière. La note est lourde. Et même si le sujet est de plus en plus médiatisé, des efforts considérables restent à fournir.

 


Crédit : négotraining – photo Philippe Cauneau

 

“Le 25 mars, nous proposerons des ateliers simultanés, dans 13 villes de France, pour accompagner les femmes dans la pratique de la négociation salariale !”. A Nantes, l’atelier aura lieu dans les locaux de KPMG, entreprise engagée sur l’égalité femmes-hommes et partenaire du Printemps des Fameuses. Plus rien n’arrête Anne-Laure Guiheneuf, responsable du pôle recherche & business à Audencia, en charge du programme Negotraining à Nantes, qui forme gratuitement les femmes, durant un module de trois heures, à la négociation salariale. Depuis sa création, en 2017, le programme a formé 2 100 femmes lors d’atelier mensuels. Si Anne-Laure Guiheneuf admet que la demande commence à être plus calme au niveau de l’école Audencia, les réseaux partenaires s’activent et reprennent la démarche. C’est d’ailleurs le but de la manoeuvre, “pour que d’autres s’approprient le contenu”, explique Anne-Laure Guiheneuf. “Tous nos supports sont disponibles en open source.”

Et comme chaque profession a ses propres spécificités, des ateliers à destination des avocates seront menés par Marion Cornu, avocate, fameuse et à l’initiative de la commission égalité femmes-hommes au barreau de Nantes, les 17 et 23 mars 2020. Elle explique : “cet atelier, déjà réalisé l’année dernière, est le premier à destination d’une profession en particulier. Il y a des spécificités, propres à chaque profession, qui permettent d’être plus précis dans les conseils apportés aux participantes. Chez les avocates il y a peu de sentiment d’inégalité. Il faut dire que l’écart n’est pas très important en début de carrière. Les inégalités se creusent à partir de la première grossesse. Avec la commission, on veut d’ailleurs sortir des circulaires autour de la maternité cette année.

 

Business Professional Women arrive à Nantes

 

Le OFF du Printemps des Fameuses sera aussi l’occasion de célébrer l’arrivée de BPW, Business Professionnal Women, à Nantes. Ce mouvement, défendant l’égalité salariale depuis les années 30 aux Etats-Unis, est aujourd’hui présent dans une dizaine de villes en France.

Le mouvement est notamment connu pour son Equal Pay Day. Une date, propre à chaque pays, qui calcule le nombre de jours ouvrés qu’une femme doit travailler, sur une année, pour gagner autant qu’un homme. En 2020, ce jour a été fixé le 25 mars. BPW organise également plusieurs événements pour faire pour faire avancer la cause de l’égalité professionnelle femmes/hommes. L’antenne nantaise de BPW sera très prochainement lancée par Christine Breton. Elle sera présente le jeudi 26 mars à partir de 19h30 au café Flesselles, à Nantes, afin de présenter Business Professional Women et d’échanger autour des inégalités salariales.

 

Une action coup de poing prévue en mars 

 

Les inégalités salariales étant un sujet tenant particulièrement à coeur aux Fameuses, une action de sensibilisation – Les Fameuses Hours – a été conçue pour susciter le débat entre ami·es (en partenariat avec Publicis Activ).
Cette opération, drôle et à contre-pied, sera déployée dans des bars à Nantes et dans la Métropole. Teasinnng ! Rendez-vous en mars prochain !

 

* Enquête alternative économique

 

Retrouvez toutes les actions du OFF du Printemps des Fameuses.