Une lettre dédiée aux recherches sur le genre à Nantes Université

20 juin 2022
  • Partager cet article :
Retour à la liste des articles

Publié le 21.06.22

 

Avril 2022 : la première lettre numérique du réseau de recherche pluridisciplinaire GENDER, qui fédère des chercheurs.euses de onze laboratoires de Nantes Université dont les travaux s’inscrivent dans les études de genre, est éditée. Professeure en informatique à Polytech et chercheuse au Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes, Pascale Kuntz en est l’initiatrice.

Kezako les « études de genre » ?

Les études de genre forment un champ de recherche pluridisciplinaire qui étudie les rapports sociaux entre les sexes. Le genre y est considéré comme une construction sociale. Il est analysé dans des domaines aussi variés que l’histoire, la sociologie, l’anthropologie, la psychologie, l’économie, les sciences politiques, la géographie… Elles répertorient ce qui définit le masculin et le féminin dans différents lieux, à différentes époques, et s’interrogent sur la manière dont les normes et les stéréotypes se reproduisent. Nées dans les années 70, elles prennent une place de plus en plus grande et reconnue, mais sont encore trop peu mises en avant, notamment en France.

 

La recherche avec de nouvelles « lunettes »

Ce manque de visibilisation Pascale Kuntz en a fait l’expérience concrète lors de sa nomination en tant que chargée de Mission Égalité de l’Université en 2017. Pour elle, « la variété des recherches menées à Nantes Université – dont je n’avais pas connaissance mais que j’ai découvert en élaborant ce projet ! – témoigne de la pertinence, et même souvent de la nécessité, de chausser les lunettes du genre pour observer des phénomènes, pour en décrypter les mécanismes fondateurs, et pour in fine tenter d’en saisir la complexité aux différentes échelles d’observation ».

 

Soutenir et structurer la recherche sur le genre

Dès 2020, grâce à un appel à projets de la Maison des Sciences de l’Homme Ange Guépin (MSH) financé par la Région Pays de la Loire, puis via la mise en place de NExT, GENDER a pu commencer à soutenir des manifestations scientifiques en sciences humaines et sociales, des recherches émergentes en santé et dans le numérique, et participer au développement de travaux pluri- et interdisciplinaires. Ce réseau de recherche (le mot « cluster » est écarté depuis la pandémie – ndlr) est piloté par des représentantes des pôles de Nantes Université (Nathalie Grande pour le pôle Humanités, Claire Gauzente pour le pôle Société, Patricia Lemarchand pour le pôle Santé, Pascale Kuntz pour le pôle Sciences et Technologie) ; et enrichi des collaborations des correspondant·es de chacun des laboratoires impliqués.

Plus qu’une simple lettre d’information à destination des chercheur·euses et des étudiant·es de Nantes Université, GENDER a donc une double vocation : renforcer la visibilité et le développement des recherches en sciences humaines et sociales qui sont les disciplines fondatrices des études de genre ; mais aussi susciter de nouvelles recherches en santé et dans le numérique où l’intégration du prisme du genre dans les analyses est beaucoup plus récente.

A propos du dernier colloque « femmes, genre et savoirs » des 08 et 09 mars 2022.

 

Rédaction Agathe Petit-Dupas

 

Pour aller plus loin :

Forum Égalité : en avant le programme ! – lire l’article

50 actions en faveur de l’égalité FH à l’Université de Nantes – lire l’article