Lutter contre l’isolement des femmes

11 décembre 2019
  • Partager cet article :

[Initiative]

Deux associations implantées dans les quartiers nord de Nantes ont monté Bien être en mouvement, une action commune à destination des femmes isolées.

 

 

Samia Mammer, médiatrice socioculturelle à l’asso Culture du Coeur et Louisa Battoy à la tête de l’association Casse ta routine, ont monté Bien être en mouvement. Ce dispositif spécifique a débuté en septembre dernier à Nantes. Son objectif ? Lutter contre l’exclusion et agir en faveur de l’insertion sociale des femmes les plus isolées à travers diverses activités.

 

L’isolement une question de santé publique

 

En France près de 5,5 millions de personnes souffrent d’isolement (source Fondation de France) avec des conséquences souvent dramatiques. Vivek Murthy, ex-administrateur de la santé publique aux États-Unis, écrivait dans la Harvard Business Review que l’isolement des personnes entraînait « un plus grand risque de maladies cardio-vasculaires, de maladies neurodégénératives, de dépression et d’anxiété » (source Le Monde).

 

Un isolement social d’autant plus fort quand on est une femme

 

Ce mal invisible touche encore plus les femmes, notamment dû à des ressources financières plus basses que celles des hommes ou en raison de facteurs socio-culturels. Comme par exemple la valorisation de la place des femmes dans la société. Dans ses conditions on comprend qu’une mère sans revenus élevant seule ses enfants est d’autant plus impactée par une situation d’isolement.

 

Des parcours thématiques sur-mesure

 

« L’idée était donc de partir des freins que rencontrent les femmes des quartiers nord de Nantes et de Malakoff, et de leurs envie », précise Samia. « Pour cela nous nous adaptons aux emplois du temps des femmes, à leurs contraintes familiales. ». Les journées thématiques sont donc conçues sur-mesure. « Nous sommes parties visiter notre propre ville car on s’est rendu compte que certaines femmes avaient une faible connaissance des lieux emblématiques de la ville. Nous avons aussi organisé des journées autour de l’emploi en lien étroit avec la maison de l’emploi, du bien-être ou un atelier théâtre. Le but de la manœuvre est de prendre du temps pour elles et de lancer un processus sur le long terme… »


Contact : cassetaroutine@yahoo.fr