Le burn-out, toujours tabou en France, touche 34 % des salarié·es1, et plus particulièrement les femmes. Peu de structures prennent en charge de façon pluridisciplinaire ce syndrôme à multiples facettes qui épuise le corps et l’esprit. Près de Bordeaux, l’association L’BURN et ses BURN’ettes proposent un protocole d’accompagnement innovant et permettent de briser le silence autour du burn-out.

En 2019 les BURN’ettes, communauté d’entraide entre femmes en burn-out, créent l’association L’Burn. Elle a pour objectif de soutenir, d’accompagner les femmes en burn-out en vue d’une réinsertion sociale et professionnelle. Elle vise aussi à sensibiliser les entreprises et à informer le public sur le sujet avec des formations et des conférences. 

Mais le burn-out qu’est-ce que c’est ? 

C’est un processus qui impacte la santé mentale, un épuisement physique et psychologique qui s’installe jusqu’à l’effondrement. Ce fléau touche près de 6 millions de salarié·es dont les ⅔ sont des femmes.

Ce constat, L’BURN en a fait son cheval de bataille.

” Le BURN OUT des femmes, qui sont deux fois plus touchées, est beaucoup plus complexe à appréhender car il est bien souvent multifactoriel. Les femmes, lorsqu’elles me parlent de leur BURN OUT, n’évoquent pas seulement des raisons professionnelles mais quasi systématiquement aussi leurs difficultés à concilier vie professionnelle et vie personnelle” témoigne Anne-Sophie Vives, fondatrice des BURN’ettes et directrice de L’BURN.

Ainsi l’association propose à ses adhérentes des protocoles d’accompagnement spécifiques et innovants post burn-out. En 4 ans, 1500 femmes ont bénéficié d’un accompagnement individuel et / ou collectif. Grâce à son réseau de partenaires professionnel·les pluridisciplinaires compétent·es sensibilisé·es au sujet, L’BURN oriente les femmes selon leur besoin (qui peuvent être d’ordre médical, paramédical, social, psychologique ou encore juridique). Elle s’appuie sur la force de la pair-aidance (personnes ayant choisi de s’investir dans l’entraide après un parcours personnel qui leur a permis de se rétablir) en formant à l’écoute des femmes sorties du burn-out pour accueillir la parole des victimes.

“Depuis 2022, nous souhaitons nous déployer au plus près des BURN’ettes pour leur proposer des moments conviviaux, collectifs ou individuels afin de les informer, de les accompagner et de leur permettre de se soutenir entre elles, au plus près de chez elles !” rappellent les membres de L’Burn.

Le déploiement est lancé à Talence, près de Bordeaux, avec la Maison des BURN’ettes, premier lieu ressource de l’association, mais aussi dans des relais locaux à Lille, Marmande, Agen, Périgueux et bientôt Mimizan. Des programmes mensuels (ateliers bien-être, groupes de paroles, bains de forêt..), des permanences (coach·es, avocat·es,psychologues du travail…), des évènements et des rencontres avec les écoutantes pair-aidantes y sont proposés.

Rédaction : Marjorie Ciry

Info – contact – adhésion sur  www.lesburn-ettes.com 

  1. OpinionWay pour Empreinte Humaine, 2022 ↩︎