Expérimentation des urinoirs féminins à Rennes

7 octobre 2020
  • Partager cet article :

Jusqu’au 15 octobre, la préfecture bretonne teste un dispositif jusqu’alors réservé aux festivals : les urinoirs féminins. L’enjeu est double, il s’agit de favoriser l’égalité des sexes et d’améliorer la propreté en ville. 
 
C’était une première à Rennes et même dans la région ! Des urinoirs collectifs féminins Lapee ont été installés à titre expérimental sur le Mail François Mitterrand, du jeudi au dimanche, autrement dit les soirs de fête.  
 
La conquête de l’espace public par les femmes 
 
Cet essai, qui a mis un an avant de voir le jour, répond à une volonté de l’élu délégué à la propreté Cyrille Morel : « favoriser l’égalité femmes-hommes en travaillant notamment sur la question de l’appropriation de l’espace public », comme il le disait lui-même dans les colonnes de France 3 Bretagne en juin dernier. 
 
entre propreté et sécurité 
 
« A quelques jours de la fin du test, le bilan n’est pas encore achevé mais on sait d’ores et déjà que ce dispositif-là ne sera pas reconduit » explique Cyrille Morel. Les différentes enquêtes semblent indiquer que ces urinoirs ne sont pas adaptés à l’espace urbain : « les personnes interrogées ont le sentiment d’être à la vue des passant.e.s et / ou des immeubles alentour. Qui plus est les femmes, qui utilisent très peu les toilettes publiques classiques, ne se sont pas non plus emparées de ce dispositif. » détaille l’élu.  
 
Qu’à cela ne tienne, Cyrille Morel et son équipe ont déjà planché sur d’autres solutions – pratiques et écologiques – à proposer aux rennaises « jusqu’à trouver celle que les femmes s’approprieront ».  

 

Rédaction Agathe Petit