Open de squash : femmes/hommes, même dotation !

5 novembre 2019
  • Partager cet article :

[Initiative]
Les meilleur·es joueur·euses de squash du monde étaient à Nantes du 9 au 14 septembre dernier.

La cinquième édition de la compétition internationale s’est donnée les moyens d’une réelle parité, sur le terrain, mais pas que !

 


Crédit photo : Mikphotos. Légende : Camille Serme (France) et Paul Coll (Nouvelle-Zélande) les gagnant·es de l’Open de France 2019.

 

Unique dans l’hexagone, troisième rendez-vous féminin européen, l’Open International de Squash de France est entré dans la cour des grands. Revalorisée chaque année depuis la création de l’événement, la dotation des femmes a pour la première fois égalée celle des hommes. En cinq ans, le « Prize Money » féminin du tournoi a été multiplié par 15, passant de 5 000€ en 2016 à 73 500€ en 2019 !

 

Il faut dire que la Professional Squash Association (PSA) travaille en ce sens depuis une dizaine d’années. Ses objectifs : harmoniser les dotations afin de densifier la médiatisation féminine et le spectacle autour du squash professionnel féminin. « Combattre les inégalités femmes/hommes est devenu une priorité pour tou·t·es les acteur·rices du milieu et de manière évidente pour l’association Nantes Squash Sautron – à la tête de l’événement » explique Natacha Godel, Responsable de Production.

 

« La parité sera le maître mot pour les futures éditions de l’Open »


Niveau de compétition, salaire, médiatisation…Cette année, les femmes n’avaient plus rien à envier aux hommes « et elles n’ont surtout pas eu à rougir du spectacle offert dans la cour du Château des ducs de Bretagne ! » Évidemment, l’opération sera pérennisée : « la parité sera le maître mot pour les futures éditions de l’Open. » conclue Natacha Godel. En octobre dernier a eu lieu le prestigieux Egyptian Squash Open et pour la première fois dans l’histoire du sport, la gagnante gagnera plus que le gagnant !