50 actions en faveur de l’égalité FH à l’Université de Nantes

11 juillet 2021
  • Partager cet article :

Publié le 11.07.21

 

L’Université de Nantes vient d’annoncer la mise en place dès la rentrée prochaine d’un plan d’actions (comportant 50 mesures) destiné à favoriser l’égalité entre les femmes et les hommes, et à lutter contre les violences sexuelles et sexistes.

 

Volontariste, inclusif ? Sans aucun doute. Féministe ? Le mot n’est pas lâché. C’est pourtant bien ce qui caractérise la démarche initiée par Carine Bernault, la Présidente de l’université (lire l’interview réalisée par Les Fameuses), et Françoise Le Fichant, vice-présidente responsabilité sociale, dont fait partie depuis un an la Mission égalité.

 

Aller plus loin que l’obligation légale en intégrant les étudiant.es

« L’université de Nantes joue pleinement son rôle sociétal lorsqu’elle dépasse la nécessité réglementaire d’adopter un plan d’égalité professionnelle, pour développer un plan d’actions plus large, plus ambitieux, applicable à l’ensemble de la communauté universitaire », peut-on lire de la part de Théo Madec-Guillot, vice-président étudiant.

 

Cela signifie que ce plan entend répondre à la fois aux problématiques des personnels de l’université, mais aussi à celles de ses 40 000 étudiant.es. Afin d’y parvenir, des groupes de travail représentatifs des différentes instances de l’établissement et des associations étudiantes ont été associés à cette initiative. « Nous sommes un établissement de recherche et d’enseignement. Nous avons la responsabilité de former et de sensibiliser des citoyen·nes en devenir ; en cela nous nous devons d’être exemplaires » précise Françoise Le Fichant, par ailleurs maître de conférence en Droit.

 

Trois ans… pour commencer !

 

Initié dès novembre 2020, le plan prévoit sa mise en œuvre sur une période de 3 ans à partir de la rentrée de septembre 2021 : « le temps de l’expérimentation, des ajustements quand ce sera nécessaire, avant pérennisation » indique Françoise Le Fichant.

 

Du diagnostic comparé à la communication, en passant par la prévention et signalement des violences sexistes et sexuelles, les carrières, l’articulation entre vie professionnelle et personnelle, la santé, la lutte contre la précarité menstruelle et l’égalité au quotidien… La feuille de route est « ambitieuse, mais réaliste ». Si l’engagement de la nouvelle Présidente en matière d’égalité femmes-hommes était clairement affiché, on peut tout de même souligner la rapidité avec laquelle le dossier a été pris en mains.

 

 

Rédaction Agathe Petit

 

Pour aller plus loin :
Lire l’interview de Carine Bernault par Les Fameuses

 

Crédit photo : Université de Nantes