[Empouvoirement] L’association Danser sur vos murs organise un atelier-spectacle pour soutenir les victimes de violences sexuelles

22 novembre 2022
  • Partager cet article :
Retour à la liste des articles

Publié le 21.11.22

Les 25 et 26 novembre, les premières Assises nationales de lutte contre les violences sexistes et sexuelles ont lieu à Nantes. Pour enrichir cet événement, une programmation Hors les murs présente les projets de différentes structures de la métropole telle que l’association Danser sur vos murs  et sa représentation artistique « Mon Corps », à découvrir le dimanche 27 novembre.

Elles sont trois à avoir pensé et créé le projet « Mon Corps », qui s’articule autour du bien-être, du soin, de l’art et du social. Un projet porté par la compagnie nantaise Danser sur vos murs qui propose des ateliers solidaires, inclusifs, pluridisciplinaires et accessibles à tou·tes au fil des saisons.

Touchées par le fléau que sont les violences sexuelles, la psychologue Sonia Garcia, la praticienne en Shiatsu Manon Firmignac et l’artiste Agnès Gatelet, ont uni leurs compétences, leurs savoirs et leurs expériences au service des femmes qui ont vécu, et portent encore en elles les traumatismes de ces agressions.

«  Nous voulons, à travers ce projet, soutenir les femmes qui ont subi des violences sexuelles, et donner de la visibilité à la problématique de la ré-appropriation de son corps après de tels traumatismes. Des centaines de milliers de femmes sont victimes d’agressions sexuelles, et malheureusement aucun accompagnement n’existe pour leur permettre de faire face aux troubles que provoquent de telles violences. Des troubles qui peuvent durer des mois, des années, voire toute une vie. », souligne Agnès Gatelet. Et pour faire bouger les choses, Sonia, Manon et Agnès insistent sur le fait qu’il ne suffit pas de travailler pour, mais surtout avec les femmes. Ainsi elles mettent en place un accompagnement en deux phases.

La première phase est thérapeutique et se déroule de façon individuelle. Une dizaine de femmes a pu en bénéficier gratuitement cet automne. La seconde phase consiste en la création d’une performance artistique collective, non-mixte, sécurisée, bienveillante et sorore, jouée en s’emparant de l’espace public. Une performance ouverte à toutes les femmes, tous les corps, pour occuper l’espace qui leur appartient et pour déconstruire, pierre après pierre les murs du passé, des traumatismes, des tabous, pour retracer un bout de ce cheminement qu’est la réappropriation de son corps. Agnès, l’artiste du trio, décrit l’impact que l’art peut avoir sur chacun·e : « Se mouvoir, danser, s’exprimer avec les gestes, déconnectent le mental pour mieux rejoindre son corps et retrouver un dialogue avec soi ».

Les trois jeunes femmes espèrent proposer une nouvelle session de « Mon Corps » au printemps prochain, à Nantes ou au-delà. Une cagnotte et la recherche de nouveaux partenaires seront lancées pour assurer la pérennité de leur projet.

La performance théâtrale, chorégraphique et sonore, traduite en cinq langues, se déroule le dimanche 27 novembre, au lendemain des Assises nationales de lutte contre les violences sexistes, de 13 h 45 à 17 h 45, dans l’ultra-centre de Nantes. Le lieu est tenu secret jusqu’au jour J.

 

Danser sur vos murs
45 rue des Hauts Pavés 44000 Nantes
https://www.facebook.com/dansersurvosmurs/

Rédaction Marjorie Ciry

 

Pour aller plus loin :

Les premières Assises nationales contre les violences sexistes et sexuelles s’ouvrent à Nantes le 25 novembre – Lire l’article

Le podcast « Écouter, agir » donne la parole aux femmes victimes de violences conjugales – Lire l’article