Femmes d’exception(s) : le podcast qui met en valeur des professions méconnues

12 juin 2022
  • Partager cet article :
Retour à la liste des articles

Publié le 13.06.22

 

Elles sont journaliste spécialisée dans la mort, footballeuse de haut niveau, clown en EHPAD, équithérapeute, métallière ou encore matelot… Ces femmes exercent un métier insolite, voire méconnue. De quoi inciter Delphine Chaudeaux à leur tendre un micro pour alimenter une série de 10 podcasts baptisée “Femmes d’exception(s)”.

 

« Tout est partie de mon féminisme intrinsèque et de l’envie de réaliser un podcast pour mettre en valeur des femmes de la région ligérienne », introduit Delphine Chaudeaux. Elle poste alors en novembre 2021 un appel à témoin sur les réseaux sociaux qui disait dans les grandes lignes : « Recherche témoignages de femmes dans la région nantaise exerçant un métier insolite, inhabituel ou inattendu, dans le but d’en faire un podcast » L’appel est lancé. Puis elle ajoute : « Je voulais faire un podcast brisant les codes, les stéréotypes de genre, les idées préconçues sur les métiers dits « de femmes » ou « d’hommes », un podcast qui ouvrirait des horizons et proposerait à des jeunes notamment de découvrir des professions méconnues. »

 

Elle est alors épaulée par l’association nantaise Pop’Média (réalisation de podcasts/projets d’éducation aux médias) dont elle est membre et un partenariat se met en place avec l’association féministe nantaise l’Espace Simone de Beauvoir dont elle est également adhérente. Au programme : une série de 10 podcasts qu’elle réalise bénévolement avec Manon Ribat de Pop’Média. Son objectif : « donner la parole à des femmes uniques, pas ordinaires, des femmes d’exception ». Le nom de la série était ainsi tout trouvé !

 

Qui sont-elles ?

 

Pour l’heure, 6 podcasts d’une durée de 15 à 20 minutes ont été diffusés depuis mars. Ils sont visibles sur le site internet de l’Espace Simone de Beauvoir mais aussi sur les plateformes Spotify, Appel Podcasts, Google Podcasts, Deezer,… On peut ainsi entendre Sarah, une journaliste spécialisée dans la mort, Claire, footballeuse de haut niveau et responsable de la section féminine de Pornic, Véronique, clown en EHPAD et fondatrice de l’association Le Nez à l’Ouest, Romane, équithérapeute à l’Ile d’Yeu, Céline, métallière puis Maïa et Pauline,  respectivement matelot et capitaine du Navibus. Quatre autres portraits sont à venir : une accordeuse de piano, une modiste, une projectionniste ambulante et une archéo-ichtyologue. Reste à tendre l’oreille… Bonne écoute !

 

Rédaction Florence FALVY

 

 

Pour aller plus loin :

[Empowerment] Sensibiliser, prévenir et promouvoir les droits des femmes – lire l’article
La CPME 44 s’apprête à relancer les portraits filmés “Ma vie de cheffe” – lire l’article