[Empowerment] Les femmes élues de Loire-Atlantique ont aussi leur réseau

11 octobre 2021
  • Partager cet article :

Publié le 12.10.21

Les femmes élues (1) doivent parfois jouer des coudes pour se faire une place dans la vie politique. Afin de les soutenir et de les accompagner, le réseau national des Femmes Élues a vu le jour en 2012 avant d’arriver en Loire-Atlantique quatre ans plus tard. Son ambassadrice Stéphanie Hallien explique le rôle de ce collectif.

 

« Depuis les élections municipales de 2020, il a été compliqué pour les nouvelles élues de se faire une place dans les équipes en tant que conseillère municipale ou adjointe, d’être écoutée ou de prendre la parole. Je n’ai jamais vu autant d’élues jeter l’éponge en si peu de temps ! Aujourd’hui, ces femmes sont plus émancipées que les anciennes générations, avec des tempéraments de battantes voire de bagarreuses, ce qui peut déplaire à la gente masculine », relate Stéphanie Hallien, l’ambassadrice du réseau des Femmes Élues à l’échelle de la Loire-Atlantique depuis 2016. D’où la nécessité de cultiver « l’entraide et la solidarité » entre élues.



Réseauter, se former, partager…

Lancé à l’initiative de Julia Mouzon, le réseau Femmes Élues a peu à peu essaimé à l’échelle nationale pour couvrir aujourd’hui 40 départements (2). En Loire-Atlantique, le réseau ouvert à toutes fédère « une trentaine d’élues issues principalement des communes rurales » quand le département en compte « environ 2 500 », poursuit Stéphanie Hallien, qui est conseillère municipale à Savenay et conseillère communautaire à la communauté de communes Estuaire et Sillon.

L’ambition de ce réseau est de partager ses expériences, faire connaître ses actions, se former (méthode pour convaincre à l’oral, les bonnes pratiques pour être efficace dans la minorité…) ou encore travailler ensemble. Plusieurs temps d’échanges sont ainsi proposés : des visio-conférences pour découvrir des personnalités politiques inspirantes, des webinaires pour obtenir des conseils pour le mandat, des visites pour découvrir les institutions, comme l’Assemblée Nationale, etc.  

Save the date !

500 femmes élues auront notamment l’occasion de se rassembler lors de la 10e édition des journées nationales, à Paris, les 3 et 4 décembre. Au programme : deux journées d’échanges, de rencontres et de formations. Un évènement qui se décline également dans le Grand Ouest. Après Rennes en juin dernier, c’est à Nantes que ces journées régionales s’arrêteront le 20 mai 2022. D’après Stéphanie Hallien, le réseau du 44 prévoit aussi d’organiser une rencontre avec l’institution régionale début d’année prochaine.

Infos :

Facebook
Site internet



(1) En France, il y a 250 000 femmes élues d’après le réseau national Femmes élues
(2) Il y a en moyenne 40 membres par réseau départemental. Sur le Grand Ouest, Femmes Élues s’est installé dans le Maine-et-Loire, la Mayenne, l’Ille-et-Vilaine, les Côtes d’Armor, en Normandie et s’apprête à arriver dans le Morbihan.


Rédaction Florence FALVY


Retrouvez les derniers articles de la rubrique [Empowerment] :
Les Officieuses, un nouveau réseau nantais pour lancer son activité – lire l’article
Se former à la prise de parole en public – lire l’article
Se battre pour la mixité dans le numérique – lire l’article
Agir contre le harcèlement sexuel au travail – lire l’article